Archives pour la catégorie Photo

Paris Manga 2015

Je reviens vers vous pour diffuser mes photos de Paris Manga 2015 (édition Février). Une édition particulièrement réussie me concernant, puisque je suis resté à … l’extérieur. Et oui ! Pour moi Paris Manga est une convention qui se fait à l’extérieur. J’ai été tellement déçu de l’édition de Novembre 2014 que je préfère ne pas rentrer dans la convention, ainsi j’ai pu faire quelques shootings à l’extérieur avec de très sympathiques cosplayers.

Je vous laisse admirer :

 

Paris Manga 2015 dans Photo ocg1434-200x300

Atsu Cosplay

ocg1463-200x300 dans Photo

Neko FashionKawaiiPop

ocg1451-300x200

The Last Of Us : Yue Misuna Cosplay et Asuma Kira

 

Ellie de the last of us

Ellie de the last of us

ocg1504-200x300

Yue Misuna Cosplay, Asuma Kira, Herolie Cosplay

ocg1535-300x200

Ada Wong et Tess : Laydie in Red et Yue Misuna Cosplay

ocg1548-200x300

Kasumi Dead or Alive : Angel-Night Cosplay

ocg1701-200x300

Izumi Cosplay

ocg1711-200x300

Izumi Cosplay

ocg1732-200x300

Création perso : Altar Cosplay

ocg1753-300x200

Chun Li

ocg1807-200x300

Le Grenier d’illiane

 

Photos et citations

Depuis quelques jours, je teste la combinaison de photos et citations. Le résultat est plutôt pas mal, mais il faut trouver la bonne photo qui va avec la bonne citation. Parfois c’est assez facile, par exemple pour Assassin’s Creed. Parfois trouver la bonne citation demande quand meme un peu de réflexion.

En tout cas, je partage avec vous quelques combinaisons photos et citations.

_MG_6254_DxO _MG_6804_DxO _MG_6888_DxO

cosplay-bercy-samedi22 cosplay-bercy-dimanche159 _MG_7861_DxO

_MG_7753_DxO

 

Double exposition

Je teste la double exposition, et je dois dire qu’il n’est pas facile de trouver deux photos qui collent bien ensemble. Mais quand on les trouve le résultat est plutôt sympa.

double-expo

 

double-expo1

Travailler son éclairage

Adepte du flash et plus particulierement des torches de studios, je travaille le plus souvent avec 2 sources lumineuses. L’une pour éclairer le sujet et l’autre en contre jour du sujet pour le détacher de l’arrière plan. Cette technique, peu couteuse , offre une base solide pour un éclairage équilibré et harmonieux. A chacun ensuite d’ajouter à volonté d’autres sources de lumière si vous le souhaitez, en fonction de l’ambiance que vous souhaitez créer.

rimlightning

 

 

Exemple avec deux torches :

Cosplayer : asy Sthesy (la Fée des Dents)

_MG_9965

 

En extérieur, je privilégie la lumière naturelle. Elle est la source de lumiere la plus noble et surtout elle donne ce coté authentique et réaliste qu’on ne trouve pas ailleurs. Evidemment il est aussi possible de combiner lumiere naturelle et torche de studio, et le résultat est souvent tres spectaculaire.

En lumière naturelle, avec le soleil en contre jour du cosplayer :

Cosplayer : Biibou Cosplay

cosplay-bercy-samedi55

 

Petit conseil : il faut savoir observer la lumiere et surtout la comprendre pour raconter une histoire ou créer un climat (tres important en cosplay, si on ne veut pas tomber dans le piege du photomaton).

Vous pouvez utiliser la regle des « trois points », qui consiste en l ‘utilisation de trois sources lumineuses : une qui éclaire le fond, une en contre jour du sujet pour le détacher du fond et enfin une qui éclaire le sujet. Cette régle des trois points offre une ambiance mystérieuse, mais vous pouvez aussi bien choisir de n’utiliser qu’une seule source de lumiere pour créer un aplat et donc un effet graphique. En lumière naturelle, il faut guetter l’heure magique ( en generale, au lever et au coucher du soleil), ces 10 minutes durant lesquelles la lumière vient comme un cadeau.

Bonne et heureuse année 2015

PhotoFunia-3e87de4_o

Je vous souhaite une merveilleuse année 2015. 

 

Photo de nuit

Ce dimanche 28 Decembre 2014, c’était sortie photo à Paris, en compagnie de la photographe «  Niie » . J’avais donc rendez vous avec elle du coté du Louvre, avec comme exercice la photo de nuit. Pour moi c’était l’occasion de tester du nouveau matériel, à savoir le Nikon D7100 couplé a l’objectif 17-55mm f2,8 AF-S ED. De plus j’ai pris avec moi l’excellent trépied tout terrain, le Gorillapod et ses fameux bras articulés.

 

La météo était franchement glaciale, à cause du vent venu du nord de l’Europe, la temperature ressentie atteignait les -8 degrés. On ne s’est donc pas attardé à rester trop immobile.

L’exercice photo n’a pas duré des heures, juste le temps de faire quelques longues poses. Et je dois dire que dans ce domaine le couple D7100 + 17-55mm s’en est bien sorti, comme tous les reflex modernes à vraie dire. Cela ne m’a donc pas surpris.

 

Voici donc quelques photos tirées de cette sortie photo :

_OCG0586

Exif : 32mm , 10sec , f/22 , ISO 100

 

_OCG0588

 

Exif : 17mm , 10sec , f/22 , ISO 100

 

_OCG0589

 

Exif : 17mm , 10sec , f/22 , ISO100

 

_OCG0599

 

Exif : 17mm , 10sec , f/13 , ISO100

 

_OCG0604

 

Exif  : 17mm , 30sec , f/14 , ISO100

Flash ou lumière continue ?

En photo de Cosplay comme dans tout type de photo de portrait, il y a deux écoles, deux styles pour créer votre lumière (qu’elle soit d’intérieure ou d’ambiance) : les flashs et les projecteurs de lumière continue.

Le flash présente de gros avantages, celui d’une utilisation plus simple et moins intrusif lors d’une prise de vue. De plus il ne chauffe pas, ce qui est nettement plus supportable pour le cosplayer.

exemple de flash de studio, source : gramton.com

kit_flash_studio_500_300_softbox_parapluie_1

portrait de la Cosplayeuse Nelly Valentina Cosplay, au flash

_MG_8121_DxO

Le projecteur de lumiere continue est plutot utilisé dans le cinéma ou sur dans les studios photos pros. Il offre un éclairage maitrisé et précis car le photographe peut ajuster directement la lumiere sur son cosplayer, à contrario du flash qui n’a que la lampe pilote comme source de lumiere et qui n’est pas d’une grande utilté dans la composition d’une ambiance. Deux inconvénients majeurs se présentent quand on veut utiliser des projecteurs de lumiere continue : il faut d’une part pouvoir disposer de prise de courant (la mobilité en prend un coup) et le flux de lumiere chauffe, ce qui n’est pas forcément tres confortable pour le cosplayer.

sur la scène de la convention Anima Geek, avec des projecteurs de lumière continue, Cosplayer : Bahamut Cosplay

animageek-2014-504

Bref, la lumiere continue c’est rendre hommage au cinéma. Ce type d’éclairage vise les cosplayers qui ont envie de briller, comme sur une scène. Cela peut etre intimidant et lourd à subir pour les personnes pudiques, mais dynamisant pour ceux qui aiment cela.

Le flash est plus discret et présente l’avantage de pouvoir etre utiliser en extérieur avec une batterie autonome, sans électricité donc. En revanche, il est plus simple à maitriser, alors attention aux éclairages trop calibrés et sans personnalité.

Enfin il existe une derniere possibilité, c’est le « ni-ni » . Ni flash, ni lumiere continue. Le photographe shoote avec la lumiere qui lui est proposée et compose avec. Techniquement, c’est faisable, il faut toutefois bien maitrisé son appareil,  connaitre ses limites et ne pas aller au dela (au risque de dégrader fortement le resultat). Posséder une optique lumineuse aidera aussi grandement à shooter sans flash et sans lumiere continue, idéalement ce serait une optique fixe à ouverture f2.0 ou plus (f1.4).

sans flash, avec juste la lumière naturelle, cosplayeuse : Ezilann

cosplay-valdeurope61

Bokéh-mania

Ce jeudi 4 décembre, j’avais rendez-vous avec des amis photographes du site Phototrend.fr pour une sortie photo sur le thème du « Bokéh ».

Le Bokéh est un mot japonais tiré du vocabulaire photo qui désigne la qualité du flou d’arrière plan sur une photo.

Nous nous sommes donc rendus du coté des Champs-Elysées avec ses fameuses décorations de Noel et surtout ses lumières si typiquement parisiennes. 

Pour travailler cet exercice de Bokeh, il est recommandé d’avoir un reflex et une optique fixe lumineuse. On peut commencer facilement avec un objectif de type 50mm avec ouverture f1.8 qu’on trouve autour de 100 euros chez Canon par exemple. 

Me concernant, j’ai apporté mon optique fétiche qu’est le Canon 85mm à ouverture f1.2. C’est aussi le fameux 85mm que j’utilise pour mes portraits de Cosplay.

 

Apres quelques longues minutes de marche parisiennes et dans une ambiance tres conviviale, voici quelques exemples de photos mettant l’accent sur le Bokéh :

 _MG_0031

_MG_0039 _MG_0063

_MG_0039_MG_0039

_MG_0083

 

Comme vous pouvez le constater, le flou a son utilité dans la photographie. Il permet de détacher le sujet principal (qui sera net)  de l’arrière-plan (qui sera donc flou), ce qui permet de vraiment mettre en avant le sujet qu’on souhaite photographier.  

Par rapport à la photographie de Cosplay, il est tres facile de chercher le bokeh lors de shooting photo pour détacher votre cosplayer de l’arrière plan et ainsi le mettre completement en avant.

Durant les conventions, c’est plus compliqué à cause du manque de recul et du décor qu’on ne choisit pas forcément. Lors de l’édition 2014 d’Anim’Est à Nancy, j’ai eu la chance de trouver comme arrière-plan une vitre qui transmettait les lumières extérieurs de la ville, ce qui donnait un effet de bokéh plutot sympa sur les cosplayers de la convention.

Cosplayers: le Grenier d’Illiane et Lucioles Cosplay

_MG_6239_DxO_MG_6245_DxO

Choisir ses objectifs pour la « Cosplay photography »

 Photographier du cosplay, c’est surtout photographier du portrait. Et dans ce domaine, je vous conseille de vous équiper d’un zoom qui offre une grande amplitude de travail.

Le must serait un zoom de type 70-200mm (au format 24×36) qu’on trouve chez toutes les marques et qui couvre la plage de focales la plus adaptée au portrait.

Exemple de 70-200mm chez Nikon :

70-200mm-940x952

Vous pouvez aussi regarder du coté des focales fixes. Pour ma part, je réalise la plupart de mes portraits avec une focale fixe de 85mm. D’autres préfèreront un 100mm ou un 135mm, à vous de voir la focale qui vous correspond le mieux et d’avancer ou reculer pour trouver le cadrage le plus harmonieux pour vous. Sachez également que les longues focales permettent de donner plus de recul au photographe et ainsi plus d’air à vos cosplayers. Certains portraitistes travaillent meme à des focales de 300 voire 400mm afin de donner du modelé à leur cosplayer et les détacher nettement de l’arrière plan.

Portrait au 85mm, Cosplayer : Akisa 

_MG_6290_DxO

 

 Pour des photos de cosplay de type portrait-paysage, c’est à dire le cosplayer dans un décor ou une ambiance particuliere, il faudra plutot partir sur des zoom de type grand angle voire ultra grand angle. Et là, je vous conseille des zoom tels que le 16-35mm ( qu’on retrouve aussi dans toutes les marques photos ). D’une part parce que l’angle de champ vous permettra de capturer le paysage dans lequel vit le cosplayer et d’autre part parce que ce type de zoom vous donnera de la profondeur à votre photo.

Portrait-paysage avec un zoom 16-35mm , Cosplayers : Darksteam Photo.

Choisir ses objectifs pour la « Cosplay photography » dans Photo mg_9035-300x200

C’est aussi un zoom qui est tres utile en convention, où l’espace est plutot restreint pour prendre des photos. Le fait d’avoir un grand angle de champ vous facilitera les cadrages et ne nous demandera que peu de recul ( ce qui est le cas en convention). Il est permet aussi de photographier facilement un groupe de cosplayers.

Petite mise en garde avec les zooms, gardez en tete qu’il existe des déformations disgracieuses du visage du cosplayer dans les basses et hautes focales

Enfin sachez que lorsque votre cosplayer n’a pas l’habitude d’etre devant un objectif, vous ne savez pas comment il ou elle va se positionner dans l’espace, c’est ainsi que le zoom offre une amplitude de travail tres appréciable. En effet, il permet de trouver le bon cadrage sans se déplacer (ou tres peu) et de gagner en temps pour ne pas perdre l’energie de la prise de vue.



Catschats |
Eternal Photography |
123photos |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Nathanp
| OneShotPictures
| Petitgabarit